Dès qu'un pilote vole en région montagneuse il fait du vol montagne : le vol d'altitude peut être pratiqué, sans se poser, au dessus des glaciers et des massifs montagneux, par tout pilote breveté ayant quelques connaissances aérologiques supplémentaires. Aucune qualification particulière n'est requise bien qu'il soit conseillé de faire quelques heures de double commande pour apprendre à évoluer en vallée, connaître l'aérologie, passer un col ou une crête, etc. En revanche une qualification spéciale validant un entraînement régulier et rigoureux est nécessaire pour atterrir sur les altiports et altisurfaces, enneigés ou non. L'accès aérien des hauts lieux de la montagne est le prix d'années de patience et de volonté. L'Aéroclub du Dauphiné dispense la formation nécessaire pour acquérir ces qualifications. L'activité "Neige" se déroule de décembre à juin-juillet selon les conditions d'enneigement. L'aéroclub possède des avions spécialement équipés avec des skis pour le vol en montagne sur neige (Mousquetaire D140, Jodel). L'activité "Roues" se déroule toute l'année selon les conditions d'enneigement. L'Aéroclub possède d'autres avions adaptés aux altisurfaces non enneigéees (Rallye 150cv). Les avions équipés de skis peuvent aussi se poser sur altisurfaces non enneigées (Skis rétractables) Le vol en montagne constitue une excellente forme de perfectionnement du pilotage classique. La progression peut paraître lente et donner au pilote licencié, le sentiment de réapprendre la conduite de la machine : précision et méthode sont en effet nécessaires pour déjouer les pièges posés par le relief. La difficulté d'évoluer à haute altitude dans un environnement souvent impressionnant, l'influence d'une aérologie parfois capricieuse, le contrôle des manoeuvres très techniques sur une neige soufflée ou poudreuse sont autant d'éléments qui requièrent expérience et jugement.Tarmac de Courchevel Une altisurface est un terrain en montagne, hors aérodrome, désigné pour l'atterrissage et le décollage. Une altisurface n'est donc pas un aérodrome. Ce n'est pas non plus un terrain privé. Toutefois, certains propriétaires de terrains privés dont l'approche est un peu délicate demandent que les pilotes visiteurs aient une qualification montagne. Un altiport est une altisurface classée aérodrome. Il y a sept altiports en France : Alpe d'Huez, Corlier, Courchevel, Megève, Méribel, La Motte Chalançon dans les Alpes et Peyresourde dans les Pyrénées. L'aéroclub du Dauphiné est implanté sur l’un d’eux : l’Alpe d'Huez. Les activités des pilotes montagne couvrent toute l'année. Qualification Montagne Le vol d'altitude peut être pratiqué sans se poser au-dessus des glaciers et des massifs montagneux par tout pilote breveté, avec sa licence de pilote privé valide, et quelques connaissances aérologiques supplémentaires. Une qualification spéciale validant un entraînement régulier et rigoureux est nécessaire pour atterrir sur les altiports et altisurfaces, enneigés ou non : c'est la qualification de vol en montagne. Le vol en montagne constitue une excellente forme de perfectionnement du pilotage classique. La progression peut paraître lente et donner au pilote le sentiment de réapprendre la conduite de la machine: précision et méthode sont en effet nécessaires pour déjouer les pièges posés par le relief. La difficulté d'évoluer à haute altitude dans un environnement souvent impressionnant, l'influence d'une aérologie parfois capricieuse, le contrôle des manoeuvres très techniques sur une neige soufflée ou poudreuse sont autant d'éléments qui requièrent expérience et jugement. Privilèges La qualification de vol en montagne s'obtient soit pour atterrissage sur roues soit pour atterrissage sur skis. Conditions d'obtention de la qualification atterrissage montagne sur roues La qualification sur roues se prépare sur un avion simple et robuste : le Rallye MS 885 de 145cv. Il faut compter environ 20 h de vol en double commande avec un instructeur qualifié montagne pour être apte à passer le test. Comment se passe la progression ? Tout d'abord, vous allez sur des terrains plutôt faciles où vous commencez à vous familiariser avec la pente des pistes, les procédures de reconnaissances, le maintien des paramètres en approche, etc. Puis sur des terrains plus compliqués soit par leur environnement soit par leur physionomie propre. Au cours de votre progression, votre instructeur vous donnera des autorisations sur des altiports. Vous pourrez, grâce à celles-ci,  pratiquer ces terrains en solo pour vous entraîner. Quand votre niveau sera suffisant, aussi bien en précision de la tenue des paramètres de l'avion qu'en reconnaissance des terrains, vous serez présentés pour le test. Au cours de celui-ci, l'ensemble des points acquis seront vérifiés : navigation en montagne, aérologie, reconnaissance des terrains, tenue machine, précision et justesse des jugements. Conditions d'obtention de la qualification atterrissage montagne sur skis La qualification sur ski se prépare sur un avion équipé de skis rétractables, probablement le meilleur avion de cette catégorie: le D140 Mousquetaire. Cet avion de 180cv peut amener de 3 à 4 personnes avec un très bon niveau de performance. Le déroulement de la qualification sur skis est équivalent à celle sur roues. Il faut compter également environ 20h de vol. S'ajoute néanmoins la connaissance de la neige. L'Aéroclub du Dauphiné propose des formations montagne au départ de toutes ses plateformes, toute l'année: l'été sur roues, l'hiver sur skis. Des stages, sous forme de journées groupées, sont aussi organisés tout au long de l'année pour les pilotes n'habitant pas à proximité d'une des plateformes. Renseignez vous en page Evénements. Nos instructeurs
Cette section, vous vous en doutez, n’est pas achevée, j’attends les infos des intéressés...
Dominique Hubert
Olivier Gerbier
Jack Porte
Serge Blanc
Etienne Rouquette
Denis Janet