est notre plateforme ACD- montagne par excellence, à vingt minutes de vol du Versoud, au coeur de Belledonne, point de départ de superbes balades hivernales. Un porte-avions (plus long qu’un vrai, mais pas vraiment horizontal, et délicat, même aux habitués) qui nous catapulte au milieu des vagues rocheuses des Alpes ! Nos hôtes sur Huez : Jack Porte, instructeur montagne, Jacqueline Giraud, secrétaire de l’ACD pour Huez, le chalet et Echo Zoulou. Les règles à respecter au sol : A l’arrivée, s’il n’y a pas d’avions garés, suivre la clôture juste derrière la tour, aile gauche presque contre, jusqu’à une envergure environ de la terrasse du restaurant ; demander au passager de descendre et de bloquer l’aile droite de l’avion ; faire pivoter l’avion de telle sorte que, comme le dit gentiment Jacqueline, “tu mets ta queue dans la clôture”.;-) A l’évolution sur plateforme, attention aux hélicos, qui partent et arrivent de partout, s’arrêter quand on en voit un en marche, même posé. Ne pas raser (et donc souffler la neige dans) les infrastructures à gauche en rejoignant le point d’arrêt. L’hiver ledit point d’arrêt est à gauche, devant le SAF. Pas trop de puissance, surtout quand la neige est légère... Au point d’arrêt, “si vous voulez devenir un vieux pilote,” disait un jour Henri Giraud lui-même, “toujours observer 30” d’attente, et faire soigneusement sa radio, on ne peut pas voir un avion en finale avant qu’il ne débouche près de la tour.” Attention, bien activer les deux magnétos, sinon danger au décollage. Les parcours à suivre : Pas plus d’un tour de piste sans instructeur à bord, et sinon, deux seulement autorisés. Pas de circuit court : la base se fait au-dessus de Bourg d’Oisans. A l’arrivée, se conformer à la carte VAC, svp. Après le décollage, bien respecter la bayonnette à gauche en annonçant “axe dégagé”. En partant vers l’Est, ne pas sortir par la combe de Sarenne, ce qui empoisonne skieurs et restaurants riverains, mais par le Col de Maronne en gardant le Signal de l’Homme à votre gauche. Cliquez ici pour visualiser les parcours.
EchoZoulou piaffe d’impatience dans son hangar: “Jack, on y va, dis??”
Ce qu’il ne faudrait pas faire...
Et voilà, c’est parti !!
Petite halte pour dire bonjour aux dameuses qui nivellent Sarenne...
Eh oui, c’est beau tout ça... Mais, nous dit Jack Porte, “il faut qu’instructeurs et pilotes intègrent bien l'urgence de limiter le nombre d'atterrissages sur les glaciers... Lorsque le St So fermera, ce sera trop tard pour réagir et les pilotes disciplinés paieront pour ceux qui s'accordent trop de liberté, ce sera bien dommage mais on y va tout droit...” Pour avoir une idée de l’hostilité que génère notre activité, allez voir ce site : Ski Randonnée Nordique.